Le Tourne-dix de Ristou #02

Le Tourne-dix de Ristou #02

Deuxième épisode du Tourne-dix ! J’espère que cette petite chronique vous plaît, n’hésitez pas à me faire part de vos avis en commentaires, sur Facebook ou même sur mon Twitter. Avoir votre feedback, c’est très important pour nous !

Cette semaine, je vous ai gâtés ! Que des grands classiques !


Cliquez ici pour voir la tracklist en mode web

 

On démarre avec Sweet Emotion d’Aerosmith, un titre issu d’un des plus grands albums de classic rock : Toys in the Attic. C’est d’ailleurs dans cet album qu’on a entendu pour la première fois le titre Walk This Way, repris plus tard en duo avec les rappeurs Run DMC (d’ailleurs, le clip est vraiment cool). On enchaîne avec Back From Cali, un titre plein de good vibes tiré du premier album solo de Slash, avec Myles Kennedy au chant. Puis vient le classique Killing In The Name de Rage Against The Machine, un titre plein de rage qui donne la pêche.

J’ai aussi envie de vous faire écouter un titre un peu moins connu de Soundgarden, Big Dumb Sex, avec son refrain plein de classe (“I know what to do, I’m gonna fuck, fuck, fuck, fuck you !“). On bascule ensuite à la fin des années 60 avec Ramble On de Led Zeppelin, un groupe pilier du British Blues Rock, avant de terminer avec 5 titres issus des années 70 !

Highway Star de Deep Purple est considéré comme l’une des premières chansons de speed metal (et nous ne sommes qu’en 1972). Long Live Rock N Roll de Rainbow est un rock tout ce qu’il y a de plus classique, avec notamment Ronnie James Dio au chant, avant qu’il ne rejoigne Black Sabbath pour remplacer Ozzy Osbourne que vous pouvez entendre dans Iron Man. Sortie en 1970, la chanson n’a rien à voir avec le super-héros du même nom et est régulièrement citée dans les classements des meilleurs titres de heavy metal. Runnin’ With The Devil est le titre d’ouverture du premier album de Van Halen. Le groupe fondé par Eddie et Alex Van Halen (respectivement guitariste et batteur) a marqué l’histoire du hard rock. Eddie inspirera toute une génération de Guitar Heroes, et David Lee Roth s’avèrera être un vrai show man capable de chanter tout en balançant ses jambes dans tous les sens.

Enfin, on termine avec un grand titre que les moins cultivés appellent “ah oui la musique des Experts“… Il s’agit en fait de Won’t Get Fooled Again, dernière piste de l’excellent album Who’s Next du groupe britannique The Who.

Vos commentaires

Articles associés

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d\'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d\'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l\'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d\'analyse. En savoir plus | FERMER